a

All ideas streamlined into a single flow of creativity. Smiltė.

LA offices

Vue d’en haut.

En communion avec la nature, isolée au cœur de la Méditerranée. Au loin les côtes, les roches, les vignobles. Beauté sauvage mystérieuse, objet de convoitises, ce petit rien m’attise. Percevoir les choses sous un nouvel angle, perception d’un point au loin, promesse d’un paysage inattendu. Dans l’œil du flâneur, ou plutôt dans mon optique.

Plongée au cœur d’une activité aquatique, dans cette bulle d’eau, s’agiter sur l’eau. Echappée marine au cœur de la baie de Paulilles. A quelques virages seulement des terres Espagnoles, invitation à une mise en jambe aquatique, en deux temps. Aux prémices de cette échappée hors du temps une initiation au stand up paddle puis à l’aube d’une nouvelle matinée un second essai, cette fois-ci en mode yogi.  

En compagnie de duo “Paddling Paradise”, Gilles et Marion, initiation au stand up paddle. Deux acolytes qui ont bel et bien tenu le choc face à une ribambelle d’hésitations à répétition. « Et si, et si, ah oui aussi…et si. Lèves ton popotin et rames ».
L’art d’enregistrer les consignes plus vite que la musique ; voici l’enjeu de ce début de jeu. Eviter de partir à la dérive et résister aux appels du large, à bon entendeur ou plutôt, avis aux initiés. Note à moi-même enregistrées, pieds attaché, paddle à l’eau. Signal lancé, chers baigneurs habitués : Alice se met à l’eau.

Apprivoiser les consignes, se les approprier jusqu’à les maîtriser. Chères poules mouillées le terme « maîtrise » est à mémoriser en toute légèreté. Quand la voix de la sudiste s’empare de la plume d’Alice, elle fredonne ce « toujours plus » quitte à frôler la démesure soyez en sûres.

Fléchir les gambettes et ne pas trop réfléchir, toujours en action, une seule mission : éviter de tourner en rond. Ne jamais se reposer sur ses lauriers et pagayer sans s’arrêter. Gauche, droite, droite, gauche, une élancée rythmée par le vent marin.
Enchantée chère tramontane, une fois de plus tu m’as rattrapée. Vent Catalan sublimant l’écume bleutée mais non loin innocent. Une bourrasque plus tard, me voilà scotchée, collée au ponton, une petite pause imposée ? Même pas peur, la championne a plus d’un coup de pagaie et ne se laissera pas débarquer. A moi de jouer, ou plutôt, de pagayer.

Expérience tourbillonnante, un brin entêtante. Si la stabilité est un pari gagné, l’art de la pagaie reste à maîtriser. Une deuxième session avec mes acolytes serait la bienvenue.

Sous ses airs de gymnastique aquatique, ce cher yoga de mer m’avait manqué. Rembobiner les souvenirs, première expérience quelques mois en arrière, me voilà plus prête que jamais à repartir en mer. A la conquête du grand espace, prendre le large, se relâcher pour mieux se retrouver, un tête à tête avec soi-même.

Quelques mots en notes de fond, les consignes de Windes alias “AirWindYoga“. Accent chantant qui invite à se détacher de toutes les futilités pour mieux se retrouver. D’exercices en extensions, livraison de bien-être à profusion. L’esprit se libère et se laisse bercer, la vague à l’âme, transportée par les vagues de ma douce Méditerranée.

Moment de bonheur intensifié, tête à l’envers ou comment perdre pieds jusqu’à se retrouver les sens submergés. Paysage troublant dès plus passionnant, désormais ciel et mer ne font qu’un, me voilà ressourcée. Vue d’en eau, c’est bien plus beau.

Alice