a

All ideas streamlined into a single flow of creativity. Smiltė.

LA offices

Temps suspendu.

Chalet douillé à quelques kilomètres de St Adolphe d’Howard, joli patelin à proximité. Invitation au cœur d’un havre de paix haut perché. Dès le premier instant, se laisser emporter par tant de jovialité. Dès le premier pas, se sentir comme à la maison, à des milliers de kilomètres de là. Trois années de vie pour cette cabane pleine de vie qui accompagne les souvenirs heureux d’une famille véritablement unie. Rythme adouci, ici les journées se veulent douces et déconnectées. Mobilité en pente douce, extinction de virtualité, l’essence de l’essentiel ici et maintenant. Temps suspendu dans cette cabane au bord du lac. Savourer ces instants hors du temps.

En ce doux matin, me voilà happée par un oiseau et son pelage bleu. Un matin comme celui-là, à en prendre pleins les yeux en rêver une montagne. Comme une envie de rester là et apprivoiser le pouvoir du moment présent. Le bonheur simple, délaissé de pacotilles. Arrêt sur image, immobile face à cette page blanche, captée par la préciosité de cette bande passante. A la bonne heure, l’horloge tourne et invite à s’attabler pour dîner. Une soupe pour se réchauffer, un déjeuner en toute simplicité. Habitudes à s’approprier, s’initier aux familiarités. De cet accent chantant à ces jeux de mots différents de terres en continents. Quand midi sonne l’heure du dîner résonne. Quand la nuit tombe le souper invite à s’attabler quitte à s’attarder.

La musique rythme les journées et accompagne la frénésie de moments heureux. Revoir ses vœux, objectifs de vie en périls à cet instant précis. L’attrape cœur ? La trappe Canadienne, celle qui nous happe et nous conditionne à un changement imminent.

Atmosphère réconfortante au cœur d’une sphère polaire contrebalancée par une cheminée qui ne cesse de s’activer, de bûches en brindilles, le feu scintille et illumine un arrêt sur image réchauffé, rehaussé par des tonalités boisées. A contre temps, une journée déroulée plus vite que la musique. Loin d’exprimer cet art de vivre, voir sa journée défiler en un instant.

Prendre le temps de partager la suite et la fin, en attendant une nouvelle échappée. Radars aux aguets voilà l’unique pensée connectée. Ne pas résister à l’envie d’immortaliser ce paradis blanc, l’appel de quelques clichés est bien plus fort, abandonner le nid douillé contre vents et marées, braver le grand froid au péril d’en perdre ses petits doigts. L’horizon est calme, le bruit absent comme balayé par le temps.

L’instant d’après, le début de la soirée a déjà commencé. Convives conviés à une énième partie de jeux de société. Esprit de famille au sommet, envol de rivalités et autres futilités. Qu’importe que l’on soit l’heureux gagnant ou le perdant dans le tourment, le véritable élu est ce fameux pouvoir du moment présent.

Trinquer à cette journée, affûter son palet en savourant les mets d’hôtes bien aimés, siroter un coup de « Sortilège » puis s’endormir dans les bras de Morphée. Un paradis blanc qui a fait chavirer mon cœur, me voilà happée par l’art de vivre de cette cabane Canadienne.

Alice