a

All ideas streamlined into a single flow of creativity. Smiltė.

LA offices

Maison Maison.

Comme à la Maison, mais en bord de Seine. Une escapade gourmande, au cœur d’une capitale frigorifiée. Un souffle polaire qui balaye nuages et merveilles pour parsemer de lumière la douce cantine Maison Maison.

Nichée dans la pierre, dénichée au fil de balades au fil de l’eau, en bord de Seine en voilà une entrée en scène. Plus qu’une pépite, une adresse tourbillonnante, cette chère Maison Maison se dévoile de saison en saison. De sa terrasse ensoleillée à sa salle à manger, on fond de plaisir dès la première bouchée.

Si la carte ne cesse de surprendre elle n’a qu’une seule faim, sublimer les produits de régions au fil des saisons. A chaque papille sa tasse de surprises. A chaque assiette une nouvelle mise en scène. Une philosophie à croquer, partager le bon, Alice en fond.

En ce samedi de décembre, on savoure le calme et la volupté d’une salle à manger bien désertée, faussement privatisée. Une pause dans le temps, où une équipe de papilles passionnées mets clairement les petits plats dans les grands. Cuisine de partage, bonnes assiettes à partager, mes papilles se sont agitées pour de jolies recettes salées :

Œuf parfait, trévise. La belle gueule de l’assiette n’était qu’une mise en bouche, cet œuf était plus que parfait. L’art d’attiser les papilles à coup de fourchettes croquantes et rassurantes.

Empanada au cochon. En voilà une cochonnaille qui m’aille. A la rencontre d’un feuilleté sublimé en toute légèreté, cette fusion piquante hante encore mes papilles. Tout est bon dans le cochon, assurément.

Velouté de panais, endive rôtie. Ce cher légume oublié, en un coup de cuillère, bel et bien ressuscité. Au cœur de cette onctueuse générosité l’endive dévoile tout son caractère et éponge un panais à l’overdose crémeuse.

Dans la salle à manger Maison Maison ne pas quitter la table sans avoir répondu à l’appel de petites douceurs sucrées. En voilà une drôle d’idée.

A ma table se dresse du croquant avec un sablé breton / chantilly /poire. Puis du réconfortant, infiniment régressif ce cher riz au lait de coco / caramel. A croire que les assiettes salées ont hypnotisé mes pensées. Si le rythme de bonnes surprises salées s’était emballé il retombe à l’arrivée de mise en scènes sucrées, pourtant joliment dressées.

Le rendez-vous des fines bouches, les assiettes virevoltent et les papilles fredonnent. Une salle à manger qui porte bien son nom, Maison Maison, ici on se sent comme à la maison.

Alice